Pour aller plus loin.....

Le cycle au féminin

Le corps de la femme et le cycle féminin sont connectés à la Lune et aux saisons

Les phases de la Lune coïncident avec les phases du cycle menstruel.

Nos quatre phases de cycle menstruel  (menstruation, pré-ovulation, ovulation et pré-menstruation) se connectent aux quatre phases lunaires (nouvelle lune, lune croissante, pleine lune et lune décroissante) ainsi qu'aux quatre saisons (hiver, printemps, été, automne).

Actuellement, dans les pays occidentaux, les femmes ne prêtent pas attention aux changements émotionnels et énergétiques qu’elles vivent pendant leur cycle.

La période pré-menstruelle, les règles ou l'ovulation  sont vécues bien souvent dans la douleur,  la honte, parfois l'indifférence.

Portez un autre regard sur votre cycle féminin:  de la puberté jusqu'à la ménopause

Découvrer et utiliser la richesse de votre nature cyclique et de ses différentes énergies tout au long de votre vie de femme.

http://terres-de-femmes.fr/

Prévention CMV (CytoMégaloVirus ) et grossesse

Le cytomégalovirus est un virus de la famille des Herpès virus qui se transmet par les sécrétions muqueuses, en particulier la salive. Le plus souvent, cette infection se contracte dans l’enfance. Ainsi, 50 à 90% des adultes sont immunisés. Cette infection peut survenir au cours de la grossesse.

L’infection materno-fœtale par le cytomégalovirus n’a, dans la plupart des cas, aucune conséquence pour le fœtus au 2 et 3 ème trimestre. Mais contractée au 1 er timestre de grossesse, elle peut être à l’origine de séquelles neuro-sensorielles graves voire d’un décès du nouveau-né.

Le dépistage du CMV pendant la grossesse est une question discutée et controversée depuis de nombreuses années. En France, ce dépistage n’est pas recommandé en sytématique. 

Cependant, la mise en œuvre de mesures de prévention chez les femmes en contact avec des jeunes enfants soit pour raisons professionnelles, soit dans leur entourage familial est efficace pour diminuer le risque d’infection maternelle pendant la grossesse.

Un dépistage sanguin pourra vous être proposé: demandez conseil au professionnel de santé qui vous suit. 

 

La principale source de contamination est l'excrétion du virus par les enfants en bas âge

Il est recommandé chez toutes les femmes et leurs conjoints de se laver fréquemment les mains, et surtout après avoir changé les couches et mouché les enfants.

Il est interdit d’embrasser les enfants sur la bouche, de partager des couverts et d’utiliser le linge de bain des enfants.

  • Nom du fichier : Conseils sur le CMV
  • Taille : 414.15 Ko

Télécharger

La grossesse: conseils alimentaires

Pour la Toxoplasmose


bien cuire la viande (bœuf, mouton, porc, cheval), c’est-à-dire une cuisson d’au moins 65 °C dans toute l’épaisseur de la viande. Éviter la consommation de viande fumée, grillée ou marinée (comme cela peut être le cas pour le gibier) ;

● lors de la préparation des repas : laver soigneusement les légumes et les plantes aromatiques surtout s’ils sont terreux et consommés crus. Laver soigneusement les ustensiles de cuisine, ainsi que le plan de travail. Se laver les mains après contact avec des légumes, des fruits ou de la viande crue et avant de passer à table. Une bonne hygiène des mains et des ustensiles de cuisine est importante pour éviter la transmission de la toxoplasmose pendant la grossesse ;

● lors des repas pris en dehors du domicile : éviter la consommation de crudités et préférer les légumes cuits. La viande doit être consommée bien cuite, ou bien privilégier la consommation de volaille et de poisson ;

● nettoyer et désinfecter ensuite avec de l’eau javellisée le réfrigérateur 2 fois par mois

éviter les contacts directs avec les objets qui pourraient être contaminés par les excréments de chats (comme les bacs des litières, la terre) et porter chaque fois des gants en cas de manipulations de ces objets. Désinfecter les bacs des litières de chat avec de l’eau de Javel ;

● éviter le contact direct avec la terre et porter des gants pour jardiner. Se laver les mains après des activités de jardinage même si elles sont protégées par des gants.

Pour la salmonellose


 ● conserver les œufs au réfrigérateur ;

ne pas consommer d’œufs crus ou mal cuits, une cuisson complète doit rendre fermes le blanc et le jaune ;

● préparer les produits à base d’œufs sans cuisson (mayonnaises, crèmes, mousse au chocolat, pâtisseries, etc.) le plus près possible du moment de la consommation et les maintenir au froid. Pour ces préparations, éviter de casser les œufs en bordure du récipient utilisé pour faire la préparation.

Pour la listériose  


éviter les fromages à pâte molle au lait cru ainsi que les croûtes de fromage, les poissons fumés et les graines germées crues ;

● pour les charcuteries consommées en l’état (pâtés, rillettes, produits en gelée, jambon, etc.), préférer les produits préemballés et les consommer rapidement après leur achat.

Retrouvez tous ces conseils de la Haute Autorité de Santé (HAS) page 14:

http://has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/femmes_enceintes_recos.pdf

 

 Les aliments à limiter et à proscrire


  • L’alcool. Consommer deux verres d’alcool par jour (vin et bière compris) constitue un vrai risque pour la santé de bébé. Par prudence, il est conseillé  d’éviter toute boisson alcoolisée pendant votre grossesse;
  • Les boissons sources de caféine (café, thé, chocolat, sodas et boissons énergisantes). Mieux vaut en modérer la consommation (pas plus de 3 tasses de café léger par jour);
  • Les aliments à base de soja (tonyu, tofu, desserts à base de soja). On conseille de ne pas en consommer plus d’un par jour pendant la grossesse car ils contiennent des phyto-estrogènes.
  • Le foie et les produits à base de foie. En raison des teneurs élevées en vitamine A des foies d’animaux, on recommande par prudence aux femmes enceintes d’éviter d’en consommer (risque tératogène non prouvé).
  • Les produits enrichis en phytostérols (margarine, yaourts, boissons lactées...) destinés aux hypercholestérolémiques sont à éviter durant la grossesse par principe de précaution.  

 

Retrouvez ces conseils de l'Institut de Veille sanitaire (InVS):

http://mangerbouger.fr/pro/IMG/pdf/LES_ALIMENTS_A_LIMITER_OU_PROSCRIRE.pdf